Skip to content

La solidarité dans les dons persiste la 2e année de coronavirus – davantage de dons numériques

Qu’est-ce que vous cherchez ?

7. septembre 2022
En Suisse, les œuvres de bienfaisance ont de nouveau reçu plus de 2 milliards de francs de dons. En 2021, les organisations actives dans la coopération au développement ainsi que dans la protection de la nature et de l'environnement ont été davantage prises en compte que lors de la première année Corona. C'est ce qui ressort de la statistique des dons 2021 de Zewo.
Spendenstatistik 2021

Les œuvres de bienfaisance suisses ont reçu 2,05 milliards de francs de dons en 2021. Alors que les dons des ménages privés ont légèrement diminué par rapport à la première année Corona, les contributions des fondations donatrices et autres institutions ont légèrement augmenté. Environ deux francs de dons sur trois ont été versés à des œuvres de bienfaisance titulaires du label de qualité Zewo.

Différences dans la croissance des dons

Une œuvre de bienfaisance certifiée sur deux a reçu plus de dons en 2021 que l’année précédente. Mais presque autant ont reçu moins. Pour les œuvres de bienfaisance actives dans la coopération au développement, la protection de la nature ou de l’environnement, les dons ont plutôt augmenté que pour les foyers, les organisations de santé et les organisations sociales. Les grandes organisations et celles qui financent fortement leurs activités par des dons ont également connu une croissance un peu plus fréquente que les autres.

Les organisations certifiées ayant leur siège en Suisse romande ont reçu en 2021 un peu plus de dons qu’une année auparavant. En Suisse romande, le volume des dons a augmenté de 9 pour cent entre la première et la deuxième année Corona et a atteint 270 millions de francs.

Davantage de dons numériques

Sur 100 francs donnés par les ménages privés en 2021, ils ont versé 3 francs et 40 centimes aux œuvres de bienfaisance certifiées via des moyens de paiement numériques. C’est presque deux fois plus qu’un an auparavant. Le montant moyen des dons numériques est la moitié de celui des dons transmis par les moyens de paiement traditionnels. La tendance à l’augmentation des dons numériques va se poursuivre. Pour les dons à l’Ukraine collectés en 2022, un franc sur cinq devrait avoir été versé via un moyen de paiement numérique. Zewo a approfondi les dons numériques dans une étude séparée intitulée «Enquête NPO 2022 : dons numériques».

En 2021, les œuvres de bienfaisance certifiées ont reçu un peu moins de fonds publics et ont généré un peu moins de recettes issues de leurs propres prestations qu’un an auparavant. Cela s’est traduit par des recettes totales légèrement inférieures en 2021 par rapport à l’année précédente. Presque toutes les organisations ont une source de revenus dominante. Pour environ la moitié d’entre elles, il s’agit des dons.

Les présentes statistiques sur les dons ont été établies par la fondation Zewo en collaboration avec l’Institut pour le management des associations de l’Université de Fribourg (VMI). Elle se base sur les données des œuvres de bienfaisance certifiées, l’analyse des comptes annuels publiés et les données agrégées du prestataire de services de paiement RaiseNow.

Cela pourrait vous intéresser

Etude Zewo Dons numériques

Entrée dans l’ère du don numérique

Etude Zewo: Dons numériques

En savoir plus
enquête NPO 2022 dons numériques

Les dons numériques gagnent du terrain

Les dons numériques gagnent en importance pour les œuvres de bienfaisance. Le propre site web, le marketing des médias sociaux et Twint jouent un rôle essentiel à cet égard. C’est ce qui ressort de l’enquête NPO 2022 de la fondation Zewo sur les dons numériques, la recherche de dons et les moyens de paiement numériques.

dons numériques pour l'Ukraïneür die Ukraine

Les dons pour l’Ukraine en passe d’atteindre un niveau record

Au cours des premiers mois qui ont suivi l’agression russe, les organisations caritatives suisses ont reçu plus de 285 millions de francs de dons en faveur de l’Ukraine. Le volume total des collectes frôle le record de 300 millions de francs enregistré lors du raz-de-marée qui a touché l’Asie en 2005. La première enquête globale de la Fondation Zewo sur les dons pour l’Ukraine fait par ailleurs état d’une forte hausse des dons numériques.