Skip to content

Sans la Zewo, rien n’est possible

Qu’est-ce que vous cherchez ?

20. août 2019
La DDC réattribue les contributions aux programmes.

Les ONG peuvent dès à présent postuler auprès de la DDC pour bénéficier de contributions à leurs programmes. L’attribution s’effectue selon un nouveau système. Un examen par la Zewo est obligatoire.

Chaque année, la DDC attribue 120 millions de francs à des programmes internationaux d’ONG. Elle redéfinit les contributions tous les quatre ans. La prochaine phase est soumise à de nouvelles règles. Toutes les ONG qui désirent bénéficier, en 2021, d’une contribution à leurs programmes, doivent satisfaire aux exigences de la DDC. Si elles obtiennent l’agrément, elles peuvent postuler en vue d’une contribution. Il existe quatre groupes au choix: «Grandes ONG suisses», «Organisation faîtière d’ONG suisses», «Fédérations cantonales» et «Alliances d’ONG suisses». Pour chaque groupe, la DDC exige maintenant une certification par la Zewo.

Certification Zewo obligatoire

La DDC a défini les exigences auxquelles doit répondre une ONG afin de pouvoir postuler à des contributions. Elle exige désormais la certification Zewo non plus seulement des grandes ONG, mais également des ONG qui sont membres d’une fédération cantonale ou d’une alliance. Dans le cas d’associations faîtières, soit l’organisation faîtière, soit le membre doivent être examinés par la Zewo. La DDC vérifie par un examen d’agrément si une ONG satisfait à ses exigences. Seules les ONG qui passent cet examen avec succès sont autorisées à demander des contributions pour leurs programmes.

Plafond de 8 millions de francs

La DDC limite désormais la contribution maximale aux programmes d’une grande ONG à 30 % des programmes internationaux. Les organisations faîtières, les fédérations cantonales ainsi que les alliances d’ONG perçoivent au maximum une contribution de 40 % de leurs programmes internationaux. En tout état de cause, un plafond de 8 millions de francs est valable par an et par ONG, organisation faîtière, fédération cantonale ou alliance. Avec ces nouvelles règles, la DDC vise une répartition équitable des fonds. Le nouveau système est ouvert à toutes les ONG suisses.

Voici comment les ONG otiennent l’agrément